dimanche 12 mai 2019

MOLIERES 2019 - MES CHOIX- LE PALMARES

MOLIÈRES 2018
LES CHOIX DU THÉÂTRE COTE CŒUR

Le printemps est là et avec lui la saison des prix. Le 13 mai 2019 France Télévision retransmettra (en différé) la cérémonie des Molières 2019, laquelle sera animée par l'humoriste belge Alex Vizorek.

L'année dernière j'avais fait l'impasse. Très déçue par les nominations qui ne reflétaient pas de mon point de vue la diversité de la saison, ne m'y retrouvant pas dans les spectacles cités par les gens du métier je n'avais pas fait d'article.

Cette édition me semblant plus en adéquation avec ce qui a fait cette saison je vous propose à nouveau mes choix dans la sélection qui ressort des votes des membres de l'académie. Un bilan qui me fait réaliser comme j'ai peu écrit cette saison sur les spectacles que j'ai vu. Il est temps de se reprendre en main.

Cet article sera mis à jour au lendemain de la cérémonie pour inclure les noms des lauréats et lauréates.

MOLIÈRE DU SPECTACLE DU THÉÂTRE PRIVE


Choix cornélien pour cette catégorie où sont nommés 4 très bons spectacles. Succès presse et succès publique ils ont tous joué les prolongations.

Mon coup de cœur va à La machine de Turing au Théâtre Michel. Un autre regard sur la vie et le destin tragique d'Alan Turing, génial mathématicien et homme à la personnalité très attachante. (Ma chronique en cliquant ICI  et celle de Corinne ICI)


Les autres nominés : Les crapauds fous aux Béliers Parisiens puis au Splendid, (ma chronique ICI), La Ménagerie de verre au Poche Montparnasse, Mademoiselle Molière au Lucernaire puis au Rive Gauche.(le regard de Corinne en cliquant ICI)


Lauréat : La machine de Turing au Théâtre Michel. Dire que je suis ravie est un euphémisme. J'ai adoré et je souhaite une longue vie à ce beau spectacle

MOLIÈRE DU SPECTACLE DU THÉÂTRE PUBLIC


Les Idoles de Christophe Honoré fait figure de favori. Si j'ai beaucoup ri au Banquet de Mathilda May, c'est à La Nuit des rois  ou Tout ce que vous voulez que va mon coup de coeur, pour la vision moderne et déjantée de l'adaptation de Thomas Ostermeier.



Les autres nominés : Le Banquet de Mathilda May au Rond Point (ma chronique en cliquant ICI et le regard de Corinne en cliquant ICI), Les Idoles de Christophe Honoré à l'Odéon Théâtre de l'Europe, Kean mis en scène par Alain Sachs au Théâtre 14.

Lauréat : La nuit des rois ou tout ce que vous voulez mis en scène par Thomas Ostermeier à la Comédie Française. Une mise en scène virevoltante, détonante sous les ors de la salle Richelieu, mais tellement drôle, tellement libre, tellement folle.


MOLIÈRE DE LA COMÉDIE

Peu sensible à l'univers de Michel Fau, pas totalement convaincue par la reprise du Prénom (à une exception près), c'est à la reprise Canard à l'orange à La Michodière qu'ira mon vote par défaut. A noter que sur les 4 spectacles nominés 3 sont des reprises ou des nouvelles mises en scènes de comédie pas vraiment récentes (tout du moins pour 2 d'entre elles). Les auteurs contemporains seraient-il en manque d'inspiration ? 

Les autres nominés :  La Dégustation au Théâtre de la Michodière, Fric-Frac au Théâtre de Paris, Le Prénom au Théâtre Edouard VII (ma chronique en cliquant ICI)

Lauréat : Le prix semblait ne pas devoir échapper au Canard à l'Orange. C'est La dégustation qui l'emporte. Victoire de la création sur les reprises.

MOLIÈRE DE LA CRÉATION VISUELLE

Je ne suis pas prêtre d'oublier la saisissante mise en scène de Thyeste par Thomas Joly dans la Cour du Palais des Papes à Avignon. Une scénographie qui a su pleinement utiliser cet immense espace.

Étonnée de voir Robert Lepage, dont j'apprécie beaucoup le travail, nominé pour Kanata qui est certainement l'un de ses spectacles les moins réussis à plus d'un titre. 

Autres nominés : Chapitre XIII au Tristan Bernard, Fric-Frac au Théâtre de Paris, Kanata - Episode I - La controverse au Théâtre du Soleil (ma chronique en cliquant ICI)

Lauréat : Chapitre XIII de Sébastien Azzopardi au Théâtre Tristan Bernard. Un spectacle qui en a troublé plus d'un et qui n'a peut-être pas su trouver son public

MOLIÈRE DU SPECTACLE MUSICAL

N'ayant vu qu'un seul des 4 spectacles nommés je ne peux me prononcer. Je regrette que ne figure pas dans la liste Comédiens qui ne quitte pas l'affiche au Caveau de la Huchette et a reçu 5 récompenses aux Trophées de la Comédie Musicale 2018, et notamment la magnifique composition de Fabian Richard, spectacle qui aurait reçu mon vote. Par défaut , parce que osé et parce que les 3 autres nominés ne m'attiraient pas (trop fort souvenir de Chicago vu à Broadway), je retiendrai Opéraporno au Théâtre du Rond Point (ma chronique en cliquant ICI)

Les autres nominés : Chance au La Bruyère, Chicago à Mogador, Yolande Moreau, Christian Olivier, Prévert au Rond Point

Lauréat : Chance au La Bruyère. (une reprise)

MOLIÈRE DU SEUL/E EN SCÈNE

Voila une catégorie qui mériterait d'être scindée en deux pour récompenser un comédien ET une comédienne. Car nous ne devrions pas avoir à choisir entre les deux sexes. Dans la configuration qui nous est proposée c'est à Constance Dollé que je souhaite la statuette pour sa saisissante composition dans Girls and Boys au Théâtre du Petit Saint Martin. 

Autres nominés : Emmanuelle Hiron pour Le Fils au Rond Point, Thierry Lopez pour Ich bin Charlotte au Poche Montparnasse, Isabelle Andréani pour Un cœur simple au Poche Montparnasse

Lauréate : Constance Dollé pour Girls and boys au Petit Saint Martin. Tellement heureuse pour cette comédienne que je suis depuis plusieurs années

MOLIÈRE DU COMÉDIEN DANS UN SPECTACLE PRIVE

Pas une seconde d'hésitation : mon coup de cœur va à Benoit Soles pour son interprétation, non son incarnation d'Alain Turing dans La machine de Turing. Avec une extrême sensibilité il est entré dans la peau de ce génie des mathématiques pour en donner une vision plus humaine que celle du film. Bouleversant. (Ma chronique en cliquant ICI  et celle de Corinne ICI)

Autres nominés : Nicolas Briançon dans Le canard à l'Orange, Bernard Campan dans La dégustation, Lambert Wilson dans Le misanthrope

Lauréat : Benoit Soles pour La machine de Turing. Tellement mérité. Tellement heureuse pour lui. 

MOLIÈRE DU COMÉDIEN DANS UN SPECTACLE DU THÉÂTRE PUBLIC

Il y a des manques dans cette liste. Trop pour tous les citer, sans que les nommés n'aient démérité. Si j'ai apprécié la prestation de Mathieu Amalric dans La collection de Pinter mis en scène par Ludovic Lagarde au Bouffes du nord, elle ne m'a pas marquée au point de mériter la statuette. A Denis Podalydes dans La nuit des Rois j'ai préféré la prestation de Thierry Hancisse dans Fanny et Alexandre. Je m'abstiendrai donc de choisir parmi les 4 nominés.

Nominés : Mathieu Amalric dans La collection, Grégory Baquet dans Hamlet, François Morel dans J'ai des doutes, Denis Podalydes dans La nuit des rois ou tout ce que vous voulez

Lauréat : François Morel dans J'ai des doutes au Théâtre du Rond Point. Ce n'est pas Corinne qui vous dira le contraire. Retrouvez sa chronique sur le blog.

MOLIÈRE DE LA COMÉDIENNE DANS UN SPECTACLE DU THÉÂTRE PRIVE

Elle a tenu l'affiche depuis la rentrée, joué les prolongations et enchanté le public. Dans ce spectacle souvent monté tant dans le public que dans le privé, sa sensibilité, sa force et sa fragilité ont séduit tous les publics. C'est à Cristiana Reali qu'ira mon vote, pour La ménagerie de verre de Tennessee Williams mis en scène par Charlotte Rondelez au Poche Montparnasse.

Autres nominées: Anne Bouvier dans Mademoiselle Molière, Isabelle Carré dans La dégustation, Anne Charrier dans Le canard à l'orange.

Lauréate : Anne Bouvier pour Mademoiselle Molière au Lucernaire. Le choix semblait difficile sachant tout le bien entendu ou lu sur les 4 nominés.

MOLIÈRE DE LA COMÉDIENNE DANS UN SPECTACLE DU THÉÂTRE PUBLIC

Elles sont plus nombreuses à avoir marqué cette saison avec des rôles forts, tant dans des textes contemporains que classiques. C'est sans conteste Marina Foïs qui domine cette sélection, avec une prestation incroyable dans Les idoles de et mis en scène par Christophe Honoré à l'Odéon. Un hommage à une génération décimée par le sida.

Autre nominées : Francine Bergé dans l'Echange, Rachida Brakni dans J'ai pris mon père sur mes épaules, Florence Viala dans La Locandiera

Lauréate :  Marina Fois pour Les idoles à l'Odéon Théâtre de l'Europe

MOLIÈRE DU COMÉDIEN DANS UN SECOND RÔLE 

N'ayant vu ni Kean ni la Dégustation il m'est impossible de choisir parmi les nominés du privé de cette année. Mais cela ne m'empêche pas de saluer la prestation de Sébastien Castro dans la reprise / re-création de Le Prénom au théâtre Edouard VII. Pas facile de faire oublier la distribution d'origine. Il y parvient avec brio.

Quand au théâtre public c'est Christophe Montenez qui remporte mes suffrages. Il m'étonne à chaque fois que je le vois sur scène. Sa composition dans La nuit des rois mis en scène par Thomas Ostermeier à la Comédie Française est plus que savoureuse. 

Autres nominés : Pierre Benoist dans Kean, Olivier Claverie dans La dégustation, Jacques Fontanel dans Kean, François Vincentelli dans Le canard à l'orange

Lauréat : François Vincentelli dans Le canard à l'orange. Une récompense qui n'est pas une surprise vu l'avis unanime des critiques et spectateurs

MOLIÈRE DE LA COMÉDIENNE DANS UN SECOND RÔLE

Encore une catégorie où public et privé sont réunis. Dans une mise en scène grandiose pour un texte dur  Anne Mercier est remarquable. Elle porte en elle toute la puissance de la tragédie de Thyeste

Autres nominées : Sophie Artur dans Le canard à l'orange, Sophie Bouilloux dans Kean, Brigitte Catillon dans Le Misanthrope, Ophélia Kolb dans La ménagerie de verre, Sol Espeche dans La dama Boba

Lauréate : Ophélia Kolb dans La ménagerie de Verre au Poche Montparnasse. Déçue pour Cristiana Reali mais pour un grand rôle il faut de grands partenaires. Récompense justifiée pour celle qui jouait sa fille

MOLIÈRE DE L'AUTEUR FRANCOPHONE VIVANT

Curieux de nominer des spectacles repris pour la deuxième ou troisième année (King Kong théorie, Mon coeur), mais les Molières ne sont plus à une curiosité près. Celle qui a retenu mon attention est une jeune femme qui transforme ce qui aurait pu être du théâtre documentaire en un spectacle plein de suspens et d'émotion. Avec Mon coeur Pauline Bureau relate le scandale du Médiatior. Une écriture précise et forte.

Autres nominés : Virginie Despentes pour King Kong théorie, Christophe Honoré pour Les idoles, Fabrice Melquiot pour J'ai pris mon père sur mes épaules, Mélodie Mourey pour Les crapauds fous, Benoit Solès pour La machine de Turing

Lauréat : Benoit Solès pour La machine de Turing au Théâtre Michel. Voilà qui devrait faire taire une certaine polémique. Très beau travail d'adaptation et d'écriture pour un spectacle très réussi

MOLIÈRE DU METTEUR EN SCÈNE POUR UN SPECTACLE DU THÉÂTRE PRIVE

Dans la chaleureuse salle des Béliers Parisiens un spectacle inspiré d'une histoire vraie a suscité une belle émotion. Avec Les crapauds fous Mélody Mourey a su toucher au coeur tous les spectateurs, grâce à une mise en scène dynamique et une direction d'acteur impeccable. Le genre de spectacle qui se veut sans prétention et qui laisse un souvenir persistant doublé d'une douce émotion.

Autres nominés : Nicolas Briançon pour Le canard à l'orange, Tristan Petitgirard pour La machine de Turing, Charlotte Rondelez pour La ménagerie de verre

Lauréat : Tristan Petitgirard pour La machine de Turing. Je n'y croyais pas vraiment pour Mélody Mourey bien que son spectacle le mérite. Ravie pour T. Petitgirard qui a mis en scène avec réussite cette émouvante machine de Turing

MOLIÈRE DU METTEUR EN SCÈNE D'UN SPECTACLE DU THÉÂTRE PUBLIC

Difficile de choisir parmi tant de talents (a l'exception de Robert Lepage qui avec Kanata est loin de sa meilleure réalisation). C'est encore une femme qui retient mon attention dans cette liste. Avec Le banquet Mathilda May crée un spectacle unique, étonnant. Pas de texte (ou si peu) mais du gromelo parfaitement intelligible et une direction d'acteur impressionnante avec Le banquet présenté au théâtre du Rond-Point. Etonnant et remarquable travail.

Autres nominés : Pauline Bureau pour Mon cœur, Robert Lepage pour Kanata, Thomas Ostermeier pour La nuit des rois

Lauréate : Mathilda May pour Le banquet au Théâtre du Rond-Point. Voilà une récompense qui me réjouie. Une mise en scène tonitruante portée par une équipe effervescente. Du beau spectacle déjanté comme je les aime

Catégories pour lesquels je n'ai pas vu une majorité des spectacles cités :

MOLIÈRE DE L'HUMOUR

Nominés : Michèle Bernier dans Vive demain ! , Florence Foresti dans Epilogue, Blanche Gardin dans Bonne nuit blanche, Carole Vigneaux 

Lauréate : Blanche Gardin dans Bonne nuit blanche (en tournée). Chronique d'un Molière annoncé tant elle semble dominer la scène humoriste

MOLIÈRE DU JEUNE PUBLIC

Nominés : Les aventures de Tom Sawyer à Mogador, M comme Méliès à la Comédie de Caen, Verte à l'Espace des Arts, Scène nationale Chalon-sur Saône

Lauréat.e : M comme Méliès à la Comédie de Caen. Miracle, un spectacle en région récompensé d'un Molière

MOLIÈRE DE LA RÉVÉLATION MASCULINE

Nominés : Harrison Arevalo dans Les idoles, Aurélien Chaussade dans Qui a peur de Virginia Woolf, Valentin de Carbonnières dans 7 morts sur ordonnance, Rudy Milstein dans J'aime Valentine mais bon...

Lauréat : Valentin de Carbonnières dans 7 morts sur ordonnance

MOLIÈRE DE LA RÉVÉLATION FÉMININE

Nominés: Emeline Bayard dans Fric-Frac, Alice Dufour dans Le canard à l'orange, Ariane Mourrier dans Le banquet, Justine Thibaudat dans Kean

Lauréate : Ariane Mourrier dans Le banquet. En voilà un qui me fait aussi très plaisir


La cérémonie 2019 était animée par Alex Vizorec.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire