dimanche 15 avril 2018

OPERAPORNO - Théâtre du Rond Point

SEXE & DRAGUE & OPERETTE
****

 


Pierre Guillois nous avait prévenus : il va y avoir du trash. Après le succès de "Le gros, la vache et le mainate" au Rond Point et "Bigre" au Tristan Bernard, l'auteur et metteur en scène pousse la provocation encore plus loin avec une opérette complètement décomplexée. On rit à gorge déployée en abandonnant toute pudibonderie.

"SAUVONS LE SOLDAT AMOUR"

Qui pourrait croire que ce très beau décor champêtre pourrait être le théâtre d'un week-end aussi débridé ? Lorsque le père arrive devant cette modeste baraque en bord de lac il s'apprête à passer deux jours bien tranquilles avec sa jeune nouvelle compagne, son fils et sa mère. Mais très vite ça dégénère. Outre le fait d'oublier Mémé dans la voiture, le fils n'est pas insensible aux charmes de sa jeune et jolie belle-mère et vice-versa. C'est en chansons que toutes les limites sont franchies, et les couples qui se forment au grand jour ou dans la noirceur de la nuit font tomber tous les tabous. C'est la fête du sexe dans tous ses excès : du léger adultère à l'inceste en passant par la scatologie et les accessoires divers et variés.

Déjà choqués par ce descriptif ? Passez votre chemin et ne lisez pas plus loin. Sauf si vous acceptez de voir ce spectacle avec tout le décalage qui lui convient. On le sait depuis longtemps, Pierre Guillois aime la provocation et l'humour. Et surtout ne se prend pas au sérieux.

UN DÉFI RELEVÉ AU PROPRE COMME AU FIGURÉ

C'est à la demande de Nicolas Ducloux, qui compose les musiques du spectacle, que les deux compères se sont lancés dans l'écriture de cette opérette décomplexée. Rapidement sont venus les textes et chansons de cette comédie complètement loufoque. Et où ailleurs que sur la scène du Théâtre du Rond Point peut-on trouver une telle liberté de ton ?

Je ne décrirai pas la longue liste des tours et détours que prend l'histoire. Je me contenterai de vous dire que l'outrage est hilarant et le mauvais goût vire au sublime. Le talent en revient à l'ensemble de l'équipe. La composition musicale de Nicolas Ducloux habille avec brio et lyrisme les textes ciselés et grivois de Pierre Guillois. 

Le quatuor de comédiens / chanteurs qui donnent vie à cette famille délurée est irrésistible. Jean-Michel Van Der Rest donne le "la" dans le rôle de Victor, le père, dépassé par les situations qui lui échappent dans leurs dérapages incontrôlés. Lara Neumann est sexy, provocante, lascive, jouissive à souhait en jeune belle-mère pas timide pour deux sous. Flannan Obé est à croquer en jeune homme décontenancé et bousculé par touts les quiproquos dans lesquels il tombe. Quant à Jean-Paul Muel il est une irrésistible grand-mère bien libertine.

En bref : dans une ambiance musicales variée, le nouvel opus des délires décomplexés de Pierre Guillois et Nicolas Ducloux est une comédie loufoque, libre et irrévérencieuse en forme d'opéra-bouffe ou d'opérette qui se savoure comme une gourmandise. A condition de ne pas se prendre au sérieux. Le pari était osé. Il est parfaitement relevé.

Opéraporno, texte et mise en scène Pierre Guillois, musique et piano Nicolas Ducloux, avec Jean-Paul Muel, Lara Neumann, FlannanObé, François-Michel Van Der Rest, violoncelle Jérôme Huillet en alternance avec Grégoire Korniluk, costumes Axel Aust/ Camille Pénager, lumières Marei-Hélène Pinon, son Loïc Le Cadre, scénographie Audrey Vuong / Gérald Ascargota

C'EST OU ? C'EST QUAND ?
Avenue Franklin Roosevelt
Du 20 mars au 22 avril 2018

25 et 26 mai au Carré Magique à Lannion
29 et 30 mai à Brest - Le Quartz




Crédit photo @Fabienne Rappeneau
Crédit Vidéo @Arte

Aucun commentaire:

Publier un commentaire