lundi 16 septembre 2019

EDMOND - THÉÂTRE DU PALAIS ROYAL - Le regard de Corinne

LA NAISSANCE DE CYRANO DE BERGERAC
Le regard de Corinne





Inutile de le présenter : plusieurs pièces à l'affiche, toutes aussi variées les unes que les autres, et autant de succès. Quelle créativité ! Edmond, première mise en scène en 2016, une flopée de Molière en 2017, est actuellement joué au théâtre du Palais Royal pour une séance de rattrapage. Fait inhabituel, le triomphe d'Edmond, pièce de théâtres, a permis son adaptation au cinéma alors qu'initialement elle était écrite pour le 7ème art. Le film est lui aussi une réussite.

Qui mieux qu'Alexis Michalik, auteur et metteur en scène, peut comprendre le long chemin, souvent semé d’embûches, qu'est l'écriture. En se glissant dans la peau de l'auteur Rostand, il nous raconte, en apportant sa touche, l'accouchement difficile et chaotique de l'un des chefs d'œuvre de la littérature française. Rostand n'a rien écrit depuis un certain temps. Il est en panne d'inspiration quand Sarah Bernhard, son admiratrice, le présente à Monsieur Coquelin, un comédien célèbre de l'époque. Sans avoir commencé à écrire une ligne de la pièce, il doit persuader ce dernier de la jouer, de quoi alimenter encore plus ses angoisses.

La mise en scène d'Alexis Michalik est dynamique et virevoltante comme pour souligner l'urgence (financière pour Coquelin) et la nécessité (de se rassurer pour Rostant) de réaliser cette pièce, Cyrano de Bergerac. La vivacité des échanges entre les deux est marquée par l'intérêt commun qu'ils ont à la créer. Coquelin ne laisse pas le temps à Rostand de réfléchir, il le pousse dans ses retranchements, l'oblige à avancer et à trouver l'inspiration. Il faut dire que la vedette de l'époque c'est Feydeau, qui fait rire tout Paris. Comme un parallèle, Alexis Michalik dans Edmond, lui emprunte les quiproquos, les malentendus, les rebondissements (portes qui claquent, pseudo adultère), sans pour autant faire du vaudeville.

Le décor est constamment en mouvement et accentue encore ce sentiment d'urgence. Les comédiens à tour de rôle poussent un lit, un bureau, une porte, pour nous amener dans l'intimité créatrice de Rostand. Ils poussent ces mêmes meubles, et nous voilà, avec quelques chaises et un comptoir, dans le bistrot de Monsieur Honoré. Ce rythme soutenu de changement de lieu provoque l’enchaînement des actions comme pour ne pas laisser retomber le soufflet de la création. Cette troupe de comédiens déborde d'énergie entièrement au service de la pièce impulsant une dynamique incroyable.


La Michalik Touch continue de tracer sa route.


Edmond, une création et une mise en scène d'Alexis Michalik avec en alternance : Adrien Melin, Alice Allwright, Anna Mihalcea, Ary Gabison, Augustin Ruhabura, Benoît Cauden, Catherine Arondel, Christian Mulot, Cyril Descours, Eric Mariotto, Eric Pucheu, Eriq Ebouaney, Fabienne Galula, Fannie Dunglas, Gall Gaspard, Jacques Bourgaux, Jean Michel Martial, Jeanne Guittet, Juliette Lamboley, Nathan Dunglas, Nora Giret, Pierre Bénézit, Pierre Forest, Régis Vallée, Sandra Dorset, Valérie Baurens, Valérie Vogt, Vincent Viotti.

C'EST OU ? C'EST QUAND ?
Théâtre du Palais Royal 
38 Rue de Montpensier - 75001 Paris
Du 15 au 31 décembre 2019

Aucun commentaire:

Publier un commentaire