dimanche 14 juillet 2019

ILS N'AVAIENT PAS PREVU QU'ON ALLAIT GAGNER

UNE ENFANCE A PROTÉGER
****



Voila un titre bien optimiste pour une situation qui a tout de dramatique. Pour sa première pièce Christine CITTI témoigne de son expérience dans un foyer d'urgence pour mineur à La Courneuve. La démonstration du constat fait par des juges pour enfants, des éducateurs spécialisés, des assistants sociaux et qui éclate aux yeux de tous en novembre 2018 dans le cri d'alarme lancé par une tribune publiée par 15 juges pour enfants du tribunal de Bobigny.

Dans un spectacle remarquable qui pourrait être une seconde tribune, Christine Citti décrit ces jeunes en rupture familiale et sociale, enfermés dans un système qui les précipite encore plus bas vers la délinquance et l'exclusion d'une société incapable de faire quoi que ce soit pour les aider.

Ils sont 8 jeunes femmes et jeunes hommes, tous issus de l'immigration. Dans ce foyer où tout manque y compris l'amour, tout mot, tout geste, tout regard peu être le prétexte à explosion dans cette cocotte-minute prête à exploser. Les corps, les esprits et les âmes sont à vif. Chacun raconte une partie de son parcours, des circonstances qui l'ont amenées à se retrouver dans cet espace clos. Que vient faire cette actrice dont le monde est si loin du leur. Elle vit à Paris, fait un métier qu'elle aime. Eux, leur univers c'est le chômage des parents, la misère affective, les difficultés économiques, les vols, la drogue, la violence, les garde-à-vue, les parents en prison, la solitude. La rage, la colère qui les étouffe nous gagne. Que fait-on pour eux ? Concrètement que fait notre société pour les aider à s'en sortir ?

Tous semblent avoir démissionné. La comédienne venue avec ses bons sentiments et la volonté d'ouvrir ces jeunes au monde du théâtre assiste impuissante au délabrement de cette structure, une parmi tant d'autres. Comme elle nous entendons les témoignages, tels celui d'Idriss qui rêvait de faire des études de médecine. La pièce s'est écrite sur un mix de ce que Christine Citti a vu, entendu, expérimenté au cours de cette tentative ratée. Il est fait de récits et de fiction, de souvenirs, de sensations. Un moyen pour elle de leur dire qu'elle ne les a pas abandonnés.

Les éducateurs sont tout aussi impuissants. Pas de moyens financiers, mais ce n'est pas qu'une question d'argent. "On est dans la pratique, pas dans le passé. Comment les aider à se projeter dans l'avenir". Car de l'avenir on n'en voit pas pour eux.

Les jeunes comédiens professionnels qui ont été choisis pour porter ces paroles sont criants de vérité, de sensibilité à fleur de peau, débordant d'une énergie dont on voit bien qu'elle est impossible à canaliser. Certains d'entre eux viennent de l'association Mille visages de Houda Benyamina, la réalisatrice de Divines.

On sort de la salle avec un sentiment de colère noire. Comment peut-on laisser faire ça à une jeunesse qui ne demande qu'à faire partie de cette société qui pourtant les rejette avec un mépris et une injustice insupportables. Ont-ils vraiment une chance de gagner ?

En bref : un théâtre qui se fait tribune politique pour dénoncer des situations injustes. Un cri d'alarme pour qu'enfin une prise de conscience soit faite, mais qui laisse le spectateur aussi impuissant que les acteurs de l'aide à l'enfance.

Ils n'avaient pas prévus qu'on allait gagner, de Christine Citti, mise en scène de Jean-Louis Martinelli, avec Cindy Almeida de Brito, Christine Citti, Yoan Denaive, Loïc Djani, Zkariya Gouramn, Yasin Houicha, Elisa Kane, Kenza Lagnaoui, Margot Madani, François-Xavier Phan, Mounia Raoui, Samira Sedira

C'EST OU ? C'EST QUAND ?
Avignon Festival Off
Théâtre des Halles
Rue du Roi René 84000 Avignon
Du 5 au 28 juillet 2019 - 11h00 - durée : 1h35

Aucun commentaire:

Publier un commentaire