lundi 5 juin 2017

FUNAMBULE / FLOE

SE JOUER DE L’APESANTEUR
***



Ce sont deux spectacles courts que nous propose Le Printemps des Comédiens en début de soirée. Deux prestations sur le thème de l'équilibre : FUNAMBULE de Pierre DEAUX et FLOE de Jean-Baptiste ANDRE.

FUNAMBULE : UN CLOWN EN APESANTEUR

Pierre DEAUX porte l'art du funambule très haut. Dans les jardins du domaine d'O à Montpellier il a planté ses mats et tendu son fil pour un spectacle court (30 minutes) qui met en scène un personnage lunaire. Enfin plutôt plus proche du paresseux de Zootopia. Assez gauche, le regard de l'idiot du village, c'est au prix de moult contorsions d'apparence maladroite qu'il finit par se hisser sur son fil. Défiant les lois de la physique et paraissant aussi à l'aise que sur le plancher des vaches, il se joue du public, de ce fil tendu entre le sol et lui, de cette perche qui se fait balancier.

Le corps nerveux et souple de ce circassien lui permet de se tordre dans des mouvements de reptation hilarants. Seul au monde entre ciel et terre il déplace constamment son centre de gravité. Une performance beaucoup plus physique qu'il n'y parait

Formé au conservatoire puis à l'Ecole des Arts du Cirque de Chalons en Champagne il est venu tardivement au fil. Pour le plaisir du spectateur, qu'il soit grand ou petit, Pierre DEAUX a trouvé son identité de spectacle. Depuis plus de dix ans il promène son personnage lunaire sur les routes de France. Après le Printemps des Comédiens, vous pourrez le retrouver cet été à Lodève, ou dans d'autres festivals. Si vous croisez sa route ne manquez pas sa prestation.

FLOE : ATTEINDRE LE SOMMET


Jean-Baptiste ANDRE a une approche plus intellectuelle de ce jeu d'équilibriste. Son spectacle est le fruit d'une rencontre avec le plasticien Vincent LAMOUROUX. Créé en 2016 à Rennes FLOE est destiné à être présenté dans des espaces ouverts, in situ : milieux naturels, espaces urbains, lieux semi-ouverts. Il est conçu comme une pièce chorégraphique qui va à la rencontre d'un paysage et de son public.

Fasciné par les paysages du Grand Nord Jean-Baptiste ANDRE a imaginé avec Vincent LAMOUROUX une sculpture inspirée de la banquise. Le Floe est un morceau détaché de glace de mer, généralement de grande taille. Le terme peut aussi désigner le chaos de ces blocs de glace irréguliers qui forment la banquise.

Mêlant art contemporain et performance physique FLOE est une forme courte (30 minutes) qui met l'homme en prise avec le risque et la fragilité de l'ascension. Sur ce paysage chaotique il s'agrippe, glisse, rampe, saute, se contorsionne, ruse. Tout comme le funambule il est constamment sur le fil (ou l'arête) et le moindre faux pas, la moindre hésitation peut lui être fatale. La sécurité est-elle au sommet ?

Projet nomade, FLOE est programmé dans une dizaine de lieux à retrouver sur le site d'association w en cliquant ICI

Crédit photo @ Nicolas Joubard

En bref : deux formes courtes réunies en un spectacle déambulatoire dans les jardins du Domaine d'O par le Printemps des Comédiens. Deux perspectives et approches différentes et complémentaires de la recherche d'équilibre. Performances physiques et artistiques

C'EST OU ? C'EST QUAND ?
Printemps des Comédiens
Domaine d'O - 34000 MONTPELLIER
2, 3 et 4 juin 2017 - 18h

Festival de Lodève - Juillet 2017

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire