samedi 12 mai 2018

LA PETITE SECONDE D'ETERNITE - 27e Festival Maisons-Laffitte

RE-DÉCOUVRIR PRÉVERT



"L'histoire est celle de Marie, une femme que l'on pourrait croiser rue de Seine ou ailleurs, et qui, devant nous, découvre ce qui la construit, ce qui la déchire, ce qui la sauve. C'est l'histoire d'une vie, comme tant d'autres, rêvée et bousculée, l'histoire d'une femme qui se dessine grâce aux seuls mots de Prévert. Des mots que l'on connaît tous un peu, déjà, des mots qui se raccrochent au monde actuel et à nos vies". (extrait du dossier de presse)

Seule en scène Marie (Marie Emilie Michel) s'approprie des textes de Jacques Prévert, sélectionnés soigneusement dans "Paroles", "Histoires" et "Spectacles" pour construire une histoire. Dans son appartement une jeune femme qui s'apprête à déménager range ses biens et ses souvenirs. A l'aide d'une caméra / appareil photo elle fait défiler bons et moins bons moments.


Nous avons tous en mémoire les poèmes enfantins et légers de Jacques Prévert. On se remémore son style plutôt joyeux, assez iconoclaste. On a en tête ses textes sur les bonheurs simples de la vie, sur l'amour mais aussi sur la révolte. On se souvient qu'il a été l'un des scénaristes les plus importants du cinéma français. Certains poèmes nous reviennent aux lèvres lorsque Marie les dits. Et on se surprend à (re)découvrir une autre face du poète, plus profonde, plus grave, tant on a oublié qu'il était un artiste engagé. Le spectacle nous le rappelle ou nous l'apprend dès le premier texte, "La lessive", où un salarié modèle de la classe moyenne va tranquillement vaquer à ses occupations après avoir torturé à mort sa fille enceinte d'un inconnu.

La mise en scène fait un usage modéré de la vidéo. Tantôt un film tourné volontairement avec une esthétique imparfaite accompagne un texte, tantôt la comédienne se filme avec projection en direct sur un mu- écran, renforçant l'intimité et la transmission des émotions que ressent son personnage. Il règne sur l'ensemble du spectacle un sentiment nostalgique, parfois lourd, loin des mes souvenirs de poésie légère, de textes ou l'humour était capital, quitte à être parfois noir, et c'est peut-être ce qui m'a manqué pour être tout-à-fait séduite.


Le jardin

Des milliers et des milliers d'années
Ne sauraient suffire
Pour dire
La petite seconde d'éternité
Où tu m'as embrassé
Où je t'ai embrassée
Un matin dans la lumière de l'hiver
Au parc Montsouris à Paris
A Paris
Sur la terre
La terre qui est un astre

Jacques Prévert

En bref : un spectacle qui jette un regard grave et sombre sur l'oeuvre de Jacques Prévert et qui donne envie de se replonger dans ses poèmes et autres écrits.

La petite seconde d'éternité, d'après Jacques Prévert, adaptation Nathalie Matti, Irène Barriquault, Marie-Emilie Michel, mise en scène Nathalie Matti,  avec Marie-Emilie Michel. 


LA COMPAGNIE

Le collectif Lilalune etc. s'intéresse particulièrement aux questions de l'identité à travers des textes qui mettent en jeu le féminin, tels que l'Inattendu de Fabrice Melquiot, Autoportraits ou monologues iraniens, pièce pour 8 comédiennes sur la vie, les désirs, les colères et les secrets des femmes en Iran. La Petite seconde d'éternité est jouée depuis 2012 par Marie-Emilie Michel

Retrouvez toute l'actualité du collectif sur sa page Facebook en cliquant ICI



C'EST OU ? C'EST QUAND ?
Festival de Maisons-Laffite
Vieille Eglise
Vendredi 11 mai 2018 - 17h30

POUR UN THÉÂTRE SOLIDAIRE

On ne peut pas parler du Festival de Théâtre de Maisons-Laffite sans parler de PSE - Pour un sourire d'enfant. Association d'intérêt général, reconnue de bienfaisance, apolitique et non confessionnelle, PSE défend les Droits des Enfants.

Depuis 20 ans elle agit au Cambodge pour sortir les enfants de l'extrême misère et les mener jusqu'à un métier. Reconnue par les autorités cambodgiennes, l'Association intervient dans le respect du pays, en collaboration avec les cambodgiens. Elle est lauréate du Prix des Droits de l'Homme de la République Française.


La famille Biessy et l'équipe du Festival soutiennent son action depuis de nombreuses années. Si le Festival ne sert pas à lever des fonds pour l'association PSE c'est néanmoins pour moi une occasion idéale de signaler son action et de vous inviter, si vous souhaitez participer à cette aventure, à faire un don en cliquant ICI


Aucun commentaire:

Publier un commentaire