samedi 23 juillet 2016

TOUTE MA VIE J'AI FAIT DES CHOSES QUE JE SAVAIS PAS FAIRE

CHRONIQUE DE LA VIOLENCE ORDINAIRE
****


LE MORDANT DE REMI DE VOS

Il est allongé sur le sol. Corps inerte ceint de la marque blanche dessinée à la craie sur les scènes de crime. Une voix rauque, comme venue d'outre-tombe, résonne. "Je l'avais jamais vu de ma vie, et je me demande pourquoi il m'a cherché comme ça...". Ainsi commence ce monologue par lequel cet homme, victime de la haine ordinaire et de la violence aveugle, va chercher à comprendre ce qui lui est arrivé. Une voix fragile. Une parole qui hésite, se répète, se cherche, qui pourrait s'interrompre à tout moment, à tout jamais. Aucune haine dans son adresse à son bourreau ou aux amis de son assassin. Plutôt une sorte de tranquillité, un ton calme, une diction précise, L'histoire d'un type qui buvait tranquillement un verre dans un café. Une histoire que l'on ne peut pas raconter mais qui s'écoute avec les yeux, qui se voit avec les oreilles, qui s'entend avec le cœur.

Un nouveau texte coup de poing de Rémi de Vos. Pour cette commande l'acidité de sa plume le cède à un ton plus doux qui pour autant ne perd rien de son mordant. Ecrit pour le théâtre du Nord il aborde les thèmes de la peur et de la violence. Celle-ci, bien qu'omniprésente, est comme tenue à distance par cette voix calme qui n'accuse pas mais qui explique, en détachant bien les mots, les syllabes. Des mots simples pour un fait divers presque banal hélas.

PERFORMANCE ATHLÉTIQUE

La performance de Juliette PLUMECOCQ-MECH est époustouflante tant du point de vue de son investissement physique que sur son interprétation du texte. Sur ce format court (45mn) elle est en permanence au sol, allongée ou à genoux, mais pas statique. Ses mouvements accompagnent les ruptures d'une gestuelle chorégraphiée. Son pantalon et son sweat-shirt noir lui donnent une silhouette neutre. Tout comme son personnage elle pourrait être homme ou femme, un individu lambda qui se trouvait au mauvais endroit au mauvais moment. Sa voix rauque s'arrête. Parfois le noir se fait et nous maintient dans le doute : la voix va-t-elle s'éteindre à jamais ?

Un seul regret : l'écran blanc placé en milieu de scène oblige la comédienne à se placer sur le devant de la scène. A moins d'être au premier rang impossible de la voir pleinement. Un peu de recul pour profiter de la totalité de la profondeur de scène permettrait à la totalité du public de profiter pleinement de son exceptionnelle performance.

En bref : s'inspirant d'un fait divers Rémi de Vos écrit un texte précis et vis sur la peur let la violence. L'interprétation par Juliette PLUMECOCQ-MECH est une remarquable performance. Un monologue coup de poing à ne pas manquer.

C'EST OU ? C'EST QUAND ?

Avignon Festival Off
La Manufacture
2 Rue des Ecoles - Avignon
Du 6 au 24 juillet 2016 - 13h30 - Durée : 45mn


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire