vendredi 27 décembre 2013

FESTIVAL LE PARIS DES FEMMES - 10 - 11 ET 12 JANVIER 2014

LE THÉÂTRE AU FÉMININ

 

POURQUOI "LE PARIS DES FEMMES" ?

75% des textes joués ont été écrits par des hommes. Et que dire de la faible présence des femmes dans les institutions culturelles ? C'est en partant de ce constat et du ras-le-bol de la morosité ambiante, que Véronique OLMI, Anne ROTENBERG et Michelle FITOUSSI ont eut l'envie de créer un festival pour mettre en avant les auteurEs de théâtre.

parisdesfemmes_4_2013"C'est mon époque et je la vis" dit Véronique OLMI. Alors face à l'accumulation de classements en tous genres elle répond que la vraie vie des auteur(E)s n'est pas dans les listes mais dans le travail, la communication et l'échange. Anne ROTENBERG quand à elle assume depuis 14 ans la direction artistique du Festival de la correspondance de Grignan. Alors l'organisation d'un festival elle commence à savoir ce que c'est. Quand à Michèle FITOUSSI, journaliste et écrivaine, c'est la volonté de donner un coup de pouce à la création féminine qui a fait d'elle une partenaire de la première heure.

Le Théâtre des Mathurins a dès la première année mis à disposition du trio l'espace et son personnel. C'est ainsi que les 10, 11 et 12 janvier 2014 s'y tiendra la troisième édition du Festival "Le Paris des Femmes", un Festival voulu par des femmes pour promouvoir le théâtre vu par les femmes. 

Chaque année un thème est donné, suffisamment large pour permettre une grande liberté d'expression. En 2012 ce sont 8 pièces sur le thème de "Guerres et Paix" qui sont présentées. En 2013 les auteures se sont exprimées sur "De bruit et de fureur". 2014 sera l'occasion de réflexions sur "La vie : modes d'emploi". Des titres clin d’œil au grands auteurs masculins.

Ce qui ressort de la présentation faite à un groupe de blogueuse et à laquelle j'ai eu la chance d'être invitée, c'est l'entente et la bonne humeur qui se dégage de l'équipe. Murielle MAGELLAN, qui cette année sera metteur en scène, parle d'une ambiance très festive. Pour Alexandre ZAMBEAUX le festival est "un générateur de rencontres". Les auteures sont sollicitées par le comité qui choisi les textes puis les impose aux metteurs en scène. "Il est difficile de faire le travail de lâcher-prise sur un texte parfois écrit dans la douleur" constate Blandine LE CALLET. Elle a un peu hésité avant de céder aux sollicitations du festival. Mais quand on l'entend exprimer tout le plaisir qu'elle a finalement eut à écrire "dans la joie et la facilité" pour ce travail si différent de celui de la romancière qu'elle est, on a envie d'aller à la découverte du résultat.

Alexandre ZANBEAUX ajoute "si on réfléchit, on n'y va pas". Et ce qui m’intéresse aussi dans ce festival, en tant qu'amateur de théâtre, c'est le mélange des rôles : le comédien qui devient metteur en scène, la romancière qui se fait actrice le temps de l'écriture comme l'exprime Blandine LE CALLET, l'auteur qui met en scène. Michèle FITOUSSI souligne cette fluidité des rôles pour chacun des acteurs du festival, en faisant une sorte de "laboratoire d'expression".

"DE LA CONTRAINTE NAIT LA CRÉATIVITÉ"

Les 9 pièces seront présentées pour la première fois lors de lectures-jouées, au rythme de 3 par soir. Écrites avec les contraintes fixées par le comité (le thème, 4.000 mots soit environ 20mn, 3 personnages maximum) elles sont mises en scène et en lumière dans un délai très court. "On est tout le temps sur un fil" dit Murielle MAGELLAN. C'est un exercice "excitant et déstabilisant en tant qu'acteur" ajoute Alexandre ZAMBEAUX, "comme si on acceptait que le public vienne voler un instant de répétition". Pour Michèle FITOUSSI "il y a quelque chose de gratuit" dans ce travail de création, que Blandine LE CALLET dit avoir reçu "comme un cadeau".

Au final "de la contrainte nait la créativité" dit Anne ROTENBERG. A ceci s'ajoutent un sentiment d'urgence et d'éphémère. Le tout dans l'échange, la discussion. Car l'objectif du festival est de porter la parole de l'auteure. Pour certaines créations le festival sera un tremplin, comme pour "Mur", actuellement à l'affiche du Théâtre de Paris et qui a été créé dans le cadre du festival en 2012.

Et c'est dans un esprit festif que se fait la préparation. Cet esprit festif, cette urgence, cette créativité je vous invite à venir les partager les 10 - 11 et 12 janvier prochain au Théâtre des Mathurins. Car pour qui aime le théâtre c'est un privilège que de pouvoir assister à la création d'une pièce, enfin c'est mon point de vue et j'espère vous avoir donné envie de le partager.


Figurines : Mâkhi Xemakis

POUR EN SAVOIR PLUS
Le programme complet des trois jours de festival, y compris les deux rendez-vous littéraires avec les auteures, est détaillé sur le blog du "PARIS DES FEMMES" que vous pouvez consulter en cliquant ICI;

Vous pouvez également suivre le festival sur Twitter : @ParisdesFemmes et le hashtag #ParisdesFemmes.

Le recueil des textes est publié aux Editions l'Avant-scène Théâtre dans la collection les quatre-vents.

C'EST OU ? C'EST QUAND ?
36 Rue des Mathurins 75009 PARIS
Métro Havre Caumartin, Saint Lazare, Madeleine
Les 10 - 11 et 12 janvier 2014

BON FESTIVAL !

Une initiative qui séduit Les carnets d'Eimelle : 
http://lecture-spectacle.blogspot.fr/2013/12/challenge-theatre-2014.html

5 commentaires:

  1. très belle initiative ce festival!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je relai cette article sur la page du challenge théâtre, merci!

      Supprimer
    2. Merci Eimelle pour le relai. A bientôt

      Supprimer
  2. Bel événement en perspective
    J'irai applaudir Paris des Femmes le 12 janvier prochain
    A bientôt !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous nous croiserons donc très certainement. A bientôt

      Supprimer