dimanche 18 août 2019

LES SERGES - Le regard de Corinne

Voyage poétique

Le regard de Corinne

C'est au tour de Serge Gainsbourg d'être à l'honneur au Studio Théâtre de la Comédie Française. Pour l'adaptation et la mise en scène de ce spectacle, Eric Ruf a fait confiance à Stéphane Varupenne et Sébastien Pouderoux pour qui cet artiste est une source d'inspiration. A chaque minute de la représentation, le public le mesure.

Comme un air de répétition...
Stéphane Varupenne et Sébastien Pouderoux, tout deux sociétaires à la Comédie Française ont eu l'idée originale de concevoir ce spectacle musical plutôt comme une répétition entre copains. Ils choisissent une approche intimiste avec l'ambition de nous faire côtoyer un Gainsbourg plus sensible, plus fragile, plus timide que ce qu'il laissait paraître. Les morceaux musicaux sont entrecoupés d'extraits d'interviews de l'artiste ou de ses proches (Jane Birkin, Boris Vian) morceaux et extraits interprétés par les comédiens. Le spectateur devient ainsi le confident de l'artiste.

Tout concourt à cette sensation de proximité : Le décor, une pièce remplie d'instruments de musique (nous imaginons aisément une cave dédiée aux répétitions), les jeux de lumière et jusqu'aux tenues vestimentaires des comédiens qui rappellent celles de l'artiste à différentes époques de sa vie.

Sur scène, une fille, cinq garçons et beaucoup de complicité...
Nous les connaissions comédiens, doués et talentueux d'ailleurs, les voilà musiciens et chanteurs. Que ce soit au piano, à la guitare, à la batterie, au trombone ou même à la clarinette, ils nous impressionnent par leur talent. Ces couteaux suisses de la Comédie Française interprètent avec beaucoup de sensibilité et de sensualité, les chansons de Gainsbourg. 

Il n'est pas question ici d'imitation mais bien d'interprétation avec la touche personnelle apportée par chacun d'entre eux. Le chant, façon canon, des "Sucettes à l'anis" en est l'exemple. Le double sens des mots voulu par l'auteur est frappant et nous avons du mal à imaginer que France Gall ne l'ait pas également saisi.

Brel voyait en Serge Gainsbourg un crooner. Parmi le répertoire foisonnant de ses chansons, ce sont celles d'amour que cette joyeuse troupe joue et chante avec gourmandise. Le poète Serge est à l'honneur avec ses textes en rimes, plates, croisées ou embrassées.


En résumé 
Dés les premières notes de musique, nous prenons instantanément conscience du manque, du vide artistique laissé par Gainsbourg. La délicatesse et la sensibilité de ses textes ravivent des émotions passées, oubliées, enfouies. Difficile pour le spectateur de ne pas battre la musique, de ne pas fredonner les airs en même temps que les comédiens sur scène et de ne pas applaudir après chaque chanson. 1H20 de spectacle qui passe bien trop vite.

Les Serges, créé et mis en scène par Stéphane Varupenne et Sébastien Pouderoux, avec Rebecca Marder, Benjamin Lavernhe, Noam Morgensztern, Yoann Gasiorowski, Stéphane Varupenne, Sébastien Pouderoux

C'EST OU ? C'EST QUAND ?
Comédie Française – Studio Théâtre
Galerie du Carrousel du Louvre – 99 Rue de Rivoli - Paris 1er.
C'était du 16 mai au 30 juin 2019
Reprise en septembre / octobre 2020 - Marigny

Vu en mai 2019 - Studio Théâtre

Aucun commentaire:

Publier un commentaire