samedi 3 décembre 2016

CORRERIA / AGWA

ÉNERGIQUE ET VIVIFIANT
****



En 2006 à Lyon, lors des la Biennale de la danse, Mourad Merzouki rencontre des danseurs brésiliens. Naissent alors des projets concrétisés en 2008 et 2010 avec deux pièces : CORRERIA  et AGWA. A l'occasion du festival de danse Kalypso nous les retrouvons à la Grande Halle de la Villette.

LA COURSE ET LA SOURCE DE LA VIE

C'est CORRERIA, la seconde pièce créée par Kafig, le meilleur chorégraphe de Hip-Hop de France, pour cette troupe de jeunes danseurs, qui ouvre la soirée. Une course trépidante. Pour ces garçons des favelas c'est l'expression de la course quotidienne pour la survie. Ne pas s'arrêter. Courir toujours. C'est énergique, vif, indiscipliné, comme la vie des cariocas.


AGWA prend le thème de l'eau, source de la vie. Avec des bottes en caoutchouc ou au milieu de dizaines de gobelets en plastique, les danseurs déploient leur hip-hop avec joie et dynamisme. Un rythme effréné pour interpeller sur cette ressource naturelle, enjeu du futur. La protéger, la partager. Une suite de mouvements et d'acrobaties précises, effervescentes, qui nous transportent par leur énergie et leur force vive.


JOIE ET CRÉATIVITÉ

Nul besoin d'être spécialiste pour se laisser emporter pour la fouge de ces fabuleux danseurs. On a envie de bondir sur scène avec eux pour continuer à partager leur joie d'être là. Pendant plus de dix minutes après la fin du spectacle, sous des applaudissements nourris et un public debout, ils nous offrent une sorte de battle, rivalisant pour nous éblouir encore de leurs prouesses techniques.


Deux pièces chorégraphiques dont le succès ne se dément pas depuis leur création. La force de la créativité de Kafig conjuguée au talent et à l'enthousiasme de ces garçons en font un spectacle original qui laisse éclater une énergie brute canalisée par le savoir-faire de Mourad Merzouki. Le tout dans un environnement musicale aux rythmes variés et une mise en lumière de qualité.

Pour en savoir plus
Direction artistique et chorégraphe Mourad Merzouki en étroite collaboration avec les interprètes.
Assistante du chorégraphe Laurence Pérez (Correria) et Kader Belmoktar (Agwa)
Direction musicale : AS'N
Lumières Yoann Tivoli
Scénographie Mourad Merzouki et Benjamin Lebreton
Costumes Charles Carcopino (Correria) Angèle Mignot (Agwag)

Interprétation : Digo Alves Dos Santos du Dieguinho; Leonardo Alves Moreira dit Leo, Cleiton Luiz Caetano De Oliveira, Aguinaldo De Oliveira Lopes dit Anjon Hélio Robson Dos Anjos Cavalcanti, Geovane Fidelis Da Conceição, Diego Gonçalvzes Do Nascimento Leitão dit White,Wanderlino Martins Neves dit Sorriso, Jose Amilton Rodrigues Junior dit Ze, Alexsandro Soares Campanha Da Silva dit Pit

Retrouvez le travail de Mourad Merzouki au Centre Chorégraphique National de Créteil, ainsi ses spectacles PIXEL en tournée et BOXE BOXE du 23/05 au 18/06 au Théâtre du Rond Point à Paris


En bref : Pour le plus grand plaisir du public du festival de danse Kalypso La Grande Halle de la Villette fait revivre deux pièces empreintes d'énergie et de dynamisme. Quand le hip-hop rencontre la fougue et les prouesses techniques des cariocas de Rio c'est une explosion de vie et et de joie.

C'EST OU ? C'EST QUAND ?
211 Avenue Jean Jaurès 75019 Paris
Du 22 au 26 novembre 2016 - 20h

Aucun commentaire:

Publier un commentaire