dimanche 4 novembre 2012

L'ENTERREMENT (Festen, la suite)


UNE SUITE PAS INDISPENSABLE

*****


A L'ORIGINE UN FILM

1998, le film "Festen" remporte le prix du jury au festival de Cannes. Le film raconte un repas de famille pour l'anniversaire du père, au cours duquel, à la surprise générale, le fils aîné révèle avoir été violé par son père. 


2012 : le théâtre du Rond Point présente la suite écrite par le réalisateur danois Thomas Vinterberg.



10 ANS APRES

"L'enterrement" se passe 10 ans après "Festen". La famille est à nouveau réunie, mais cette fois-ci pour l'enterrement du patriarche, de celui qui les a fait souffrir, qui les a séparés. Le temps les a-t-il changés ? Comment ont-ils vieilli ? Que sont devenues leurs relations après ce dîner mémorable ? Comment ont-ils surmonté ce drame de l'inceste et du suicide de leur soeur?

UNE DECEPTION

Une distribution prometteuse, et à l'arrivée un gâchis. Le texte est mal écrit, l'histoire est convenue, sans surprise, la mise en scène manque de subtilité ne permettant pas aux comédiens de s'exprimer, à l'exception de Mathilda May et de Mélanie Doutey.


Il n'y a aucune progression dans la psychologie des personnages qui passent du calme à l'hystérie et inversement sans que l'on comprenne pourquoi. Ce n'est pas tant le propos ni les réactions des personnages qui choquent mais le traitement. Au douzième "quelle merde"  prononcé sur scène on se demande si l'on parle de la situation du personnage ou de la pièce qu'il est en train de jouer.



Ecrire un scénario de film ne signifie pas être un bon auteur de théâtre. Gagner un prix à Cannes n'est pas gage de réussite dans l'adaptation théâtrale d'une suite qui n'ajoute rien au propos initial. On a le sentiment au contraire que Thomas Vinterberg a voulu profiter de son succès passé pour abuser le public.



Vous l'avez compris, je n'ai pas aimé, et je n'étais pas la seule a entendre les applaudissements peu nourris.


En bref : Bof
Pour en savoir plus :

L'Enterrement (Festen... la suite)
Avec Pierre Cassignard, Paul Chariéras, Mélanie Doutey, Dominique Labourier, Samuel Le Bihan, Mathilda May, Caroline Proust et la collaboration de François Marthouret 
Théâtre du Rond Point - du 12 octobre au 10 novembre 2012 à 21h






Vu le 2 novembre 2012

Aucun commentaire:

Publier un commentaire